Reconstruction de la loco à Vapeur 2019 - 2020

Lors du service voyageurs pour "Mannheim Vapeur" en octobre 2018, nous constatons une importante perte de puissance.

Deux tubes ont lâché et nous devons abandonner au bout de seulement 4 heures. En plus du dommage matériel, nous devons renoncer à notre rémunération vu que nous n'avons pas "honoré le contrat de prestations".

A notre retour, nous démontons la chaudière et l'examinons chez Wolfgang Marx de la "Juniorbahn Ludwigsburg": Au bout de 11 ans, la corrosion est telle qu'une réparation ne fait pas de sens. Construite selon les normes de 1998 avec une contenance de seulement 49 litres, elle était à la limite inférieure pour le moteur Stocker.

Nous décidons donc de faire construire une nouvelle chaudière bien plus puissante (Contenance 85 litres et un foyer dux fois plus grand) d'après les plans de l'ingénieur Schneider, également membre de la Juniorbahn.

L'entreprise hongroise UNIFERRO promet de livrer la chaudière fin octobre 2019 pour une "rémunération" de 7.500 €.

 

Pendant ce temps, nous mettons la  loco en pièces détachés qui seront rénovées une à une.

Ici la dépose du moteur à vapeur qui subira une révision générale et une remise en peinture.

Grosse surprise avec les boîtes à essieux:

Elles sont ovalisées et au lieu des 11 rouleaux on pourrait facilement y loger 12.

Notre mécano local les passe au tour pour les "redresser"

Nous introduisons des chemises, coulons du plomb pour remplir les vides qui restent et remplacons les rouleaux par des roulements à aiguilles.

Nos travaux au printemps et été 2019:

Entre temps, les problèmes avec l'entreprise s'accumulent. En tant que gens honnêtes, nous ne les commenterons pas plus en détail. Mais voilà ce qu'on peut dire:

Le délai de livraison n'est pas respecté et quand je menace de redemander mes arrhès en mai 2019, on m'envoie des photos de la chaudière "finie" et un certificat de conformité de la veille. 

En regardant de près, deux ouvertures de purge ont été oubliées et aucune plaque du constructeur est visible. 

L'entreprise prétend que ces ouvertures n'étaient pas "clairement visibles" sur les plans, que la plaque était "l'affaire du client" et que couvercle du dôme - pourtant une pièce sous pression - ne serait pas compris dans le contrat.

Les ouvertures manquantes sont "exécutées" malgré le certificat de conformité (?!?) et, suite à une nouvelle menace fin août de tout arrêter en date du 30 octobre.....

...voilà que le a chaudière est livrée le 24 octobre 2019, "gratuitement en raison du retard" (1 an!)

 

Toujours sans couvercle du dôme...

...ni plaque du constructeur.

 

Nous déclinons gentiment l'offre de renvoyer la chaudière pour "la compléter". 

Nous fixons une plaque de constructeur homologuée, commandons le couvercle du dôme (500 € !), ajoutons les glissières pour la grille et le cendrier, puis commandons le couvercle du dôme (500€ !)  et commencons à construire la boîte à fumée.

 

La boîte à fumée est complète et pourra être vissée sur la chaudière

  

Vue sur le côté foyer avec la plaque du con- structeur et la porte.

En bas les deux ouvertures de purge oubliées et ajoutées à la dernière minute

Lionel a préparé l'isolation et l'habillage de la chaudière.

 

 

La boîte à fumée et la chaudière sont posées sur le châssis.

Le support frontal a dû être modifié  pour recevoir cet ensemble bien plus long que l'ancienne chaudière