Locomotive à vapeur

type 020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

construite en 1998 - 2001

sur le modèle d'une loco Blanc-Misseron des Tramways de la Sarthe.

Moteur à vapeur à 2 cylindres provenant du Stoker d'une 141 R francaise.

Chaudière construite en 1995 par Dupuis & Cie à Mönchengladbach d'après les plans de Andreas Scholz.

Volume:                 49 litres

Vaporisation:          40 litres/h

Pression:                10 bars

Surface de chauffe: 1 m²

 

Poids à vide:           1280 kg

Poids total:              1450 kg

Longueur totale:       2,50 m

Mise en service:       21 mai 2001

 

 

Gmeinder 4460

 

1948

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poids: 3,2 t

Boîte à 3 vitesses et inverseur,

Embrayage par pédale

 

J'ai achté cette machine en 1983 à la tuilerie de Murr comme première loco de la MSGB

Moteur monocylindre Kaelble 12 PS

Sans équipement électrique

 

Ce locotracteur servait de loco "de ligne" entre la tuilerie et le lieu d'extraction de l'argile à 800m de celle-ci. La machine avait bien souffert et toutes les roues avaient un creux de plus d'un centimètre. Pour ne pas endommager mes aiguillages, il fallait les reprofiler. En même temps, la machine "cabriolet" a eu son toit simple et un échappement dirigé vers le haut. 

Les pignons d'entraînement à la sortie de la boîte seraient à remplacer   

Diema 833

 

type DL 12

 

1937

 

 

 

 

 

 

 

 

Poids: 2,2 t

Moteur de remplacement: Diesel 2 cylindres Deutz refroidi par air

Boîte à vitesses à 3 rapports avec embrayages à lamelles commandés par volant

 

J'ai échangé ce locotracteur "en état de marche" en 1989 contre un 0&K hors service, mais il fallait refaire le réseau électrique, démonter un caisson à ballast ajouté à l'avant avancer la paroi arrière pour pouvoir utiliser les crochets à ressort.     

 

O&K 9798

 

1939

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poids: 2,5 t

Moteur diesel d'origine monocylindre, 12 PS

3 vitesses avec embrayages à cônes commandés par volant

 

Ce locotracteur fait partie d'un lot de 2 que j'ai achetés en 1989 à la sablière Kiener à Goldshöfe près de Ellwangen. J'ai échangé le premier en très mauvais état et hors service contre le Diema 833 à un collectionneur. 

Pour faire rouler le 9798 il fallait démonter et désensabler la boîte à vitesses et réparer une fissure dans le cylindre. L'échappement a été orienté vers le haut et muni d'une grille de protection anti-brûlures.    

O&K 8375

 

1932 (?)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Locotracteur à peu près identique du O&K 9798.

Ce modèle plus ancien à une courroie du ventilateur plate et des tampons à ressorts très larges.

La commande de la 3è vitesse manque.

 

Les plaques d'origine en langue francaise indiquent que ce locotracteur faisait partie d'un lot commandé par un marchand de matériel en France (à Paris ?).

J'ignore les lieux de service de la machine. Mon ami Bernard Bommert du Mans l' avait achetée dans les années 70 à un ferrailleur pour l'utiliser, après remise en état,  sur son "TVE" à Etival-lès-Le Mans et sur le "petit train de Semur-en-Vallon". C'est là que je l'ai conduite en 1982 lors de ma première visite chez lui.

En 2005, il m'a échangé ce loco contre un Decauville TMB que j'avais entreposé au TVE.     

Autorail

 2011

Construction maison

 

 

Poids:       1320 kg

Places:     12 - 14

Longeur:   5,00 m

LHT:         5,60 m

 

Moteur Diesel à 3 cylindres Kubota D722 de 15kw/20 PS

entraînement par hydrostat et 1 moteur hydraulique par bogie

Commande électrique à partir d'un pupitre amovible qui se place dans un des  postes de conduite (concue et réalisée par Ludwig Rommel)

Particuliarité: Télecommande par pupitre auxiliaire 

 

Depuis 2012, l'autorail a 4 portes coulissantes, la livrée est rouge et ivoire